• L’homme qui attend

     

    Le passé n’est qu’un phœnix déguisé.  

    Lhomme qui attend 

    L‘antan occupe ton présent
    Doucement 
    Jour après jour
    Et s’entasse là 

    C’est comme un barrage
    Construit dans le lit d’un fleuve
    Vois comme le flot s’amasse
    Regarde se former le lac 

    L‘eau dépasse le niveau de tes digues
    Les déborde
    Alors survient le déluge 

    Sous l‘eau, des graines agitées
    Ensommeillées dans la terre fertile
    Se réveillent et tremblent de joie 

    Elles attendent… attendent… 
    La décrue des eaux
    Mariage avec le soleil
    Naissance des pâturages d’or 

    C’est comme posséder 
    Sans le savoir 
    Une immense richesse
    Un phœnix qui va renaître de la rivière 

               À la veille de repousser
               Je germe en osant
               Me frayer une fissure dans la roche
               Devenir cet oiseau légendaire
               Du temps infini, de la vie éternelle 

               Ton passé et ton futur
               Se concentrent en moi
               Atome omnipotent
               J’ai hâte d’être aussi ton présent 

                         J’éclate et deviens ton univer

     

    28/12/2014  

    https://www.oasisdepoesie.org/textes-dauteurs/poemes/purana/lhomme-qui-attend/

    « Beauté révéléeTwenty-three mimosa blooms »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter